Le bracelet de force : joindre l’utile au style

D’un accessoire utile aux métiers de force, mais également aux accrocs du fitness, qui s’en servent pour prévenir d’éventuelles blessures au poignet, les bracelets de force sont devenus un véritable accessoire de mode, particulièrement chez les hommes. Vous l’avez sûrement aperçu au bras d’amis berçant dans la musique rock, les bracelets de force sont ces serre-poignets en pièce de cuir qui comprennent souvent une ou plusieurs sangles et des boucles métalliques. Nous allons voir ce qu’il symbolise, comment il est devenu un phénomène de mode, mais aussi vous présenter quelques déclinaisons très tendances.

Un accessoire de caractère

À l’origine, ce bracelet sert à titre préventif pour maintenir le poignet et éviter les blessures ou l’usure. Aussi, vous l’avez déjà peut-être remarqué sur les bras des bûcherons ou lorsque vous allez vous entraîner à la salle de sport. Le bracelet de force, par son nom et son utilisation, revêt déjà une image virile.

Depuis plusieurs années déjà, il a fait son apparition dans les collections d’accessoires tendance pour les hommes, on peut rapprocher le bracelet de force dans la mode masculine au bracelet manchette dans la mode féminine, ils ont en commun d’être des bijoux assez imposants et portés par des personnes de caractère. Là où la manchette caractérise des femmes sophistiquées et à la personnalité forte, le bracelet de force est devenu un accessoire viril, symbolisant la puissance. Les matières utilisées pour sa confection renforcent également cette image, avec l’alliance de la noblesse du cuir véritable et la solidité de ses boucles métalliques.

Le bracelet de force doit sa popularisation à la scène musicale Rock et Métal où, ici encore, il peut être considéré comme un accessoire préventif pour les musiciens avant d’être un ornement pour le style. Pour les guitaristes et bassistes, par exemple, il évite le frottement de l’avant-bras sur le vernis de leur instrument et les mouvements de poignet haletant et répétitif d’un batteur ne sont pas non plus anodins sur le long terme. Mais cet accessoire a été repris par de nombreux fans lors de concert et s’est ensuite très vite démocratisé en un ornement du quotidien.

Il est également, par extension, devenu un objet « alternatif » porté par des personnes en quête de liberté qui défient l’ordre établi, comme dans le mouvement des bikers où il se décline avec des styles et des motifs très graphiques emprunter au mouvement gothique, ce qui renforce son image très masculine.

Quelques modèles de bracelet de force

Le bracelet de force à simple, double, voire triple fermoir métallique

Sûrement le modèle le plus célèbre et courant, mais également le plus sobre aussi. Le serrage est simple et rapide, il maintient le poignet parfaitement.

Le bracelet de force graphique

Il peut être orné de plusieurs manières, certains arborent une tête de mort ou de pirate, d’autres des chaînes métalliques imposantes. Un classique du genre est le bracelet à clou ou avec des piques très courants dans la culture Rock/Métal. Il se ferme à l’aide d’un système de bouton pression.

Le bracelet de biker

Il ressemble à une ceinture de motard avec son cuir noir et mat ainsi que sa grande boucle en métal brossé. Pour les épris de liberté, il peut être orné d’un aigle ou d’inscription de type « Born to be Wild ».

Le bracelet de force en cuir tressé

Plutôt dans des tons marron, il est apprécié pour son côté très « travaillé » au niveau des pièces de cuirs. On peut le trouver avec deux systèmes de fermeture, avec des lanières de cuir à boucler ou des boutons à pression.

Comment porter un bracelet de force ?

Pour profiter de son côté « préventif », le bracelet de force vient se placer au niveau du poignet, il va serrer la partie haute du radius et de l’ulna ou cubitus, au plus près de votre main. Vous pouvez donc joindre l’utile au plaisir, si vous connaissez des problèmes d’articulation au niveau du poignet, en portant un bracelet de force.

Ne serrez pas trop les sangles, il faut que le poignet soit soutenu, mais reste libre de ces mouvements en évitant la compression qui serait dommageable pour les nerfs et l’afflux sanguin. Le serrage est généralement assuré par des sangles en cuir ou par une lanière sur certains modèles, il est possible, si vous avez des poignets assez fins, de rajouter des trous en utilisant un poinçon a cuir comme pour les ceintures.

Notez que, généralement, ce type de bracelet se porte sur votre bras de prédilection, mais vous pouvez choisir d’en porter un à chaque bras.

Enfin, pour entretenir le cuir de votre bracelet, vous pouvez utiliser des produits dédiés, mais une lotion démaquillante peut très bien faire l’affaire pour lui redonner toute sa souplesse.