IMG_8426

Crédit photo : @onthewild_spirit

Voila. Aujourd’hui je tenais à vous dire sincèrement MERCI de me suivre depuis la naissance d’Instagram. C’était en 2012.
Depuis, on a changé, le monde à changé, Instagram a évolué et je suis sincèrement heureuse de continuer mon chemin avec vous tous.
Ami.es, connaissances, partenaires, anciennes clientes de la boutique Ma Demoiselle Pierre ou inconnu.e.s, ami.e.s des internets.
Vous, les plus de 29 000 personnes qui me suivent fidèlement depuis , je vous ai écris quelques mots. Du fond du coeur.


Dimanche 27 janvier 2019.
Comme si je m’étais réveillée un matin et que tout avait changé.
C’était le 1er janvier 2018. Il était 17 heures…
Oui, j’avais fais la fête jusqu’au bout de la nuit.
Et j’ai senti l’urgence.
De vivre. D’être au bon endroit, à faire les justes choses.
Gagner ma vie en était une.
Agir, faire, avec du sens, pour moi, pour les autres étaient tout d’un coup devenu vital. Le plaisir pour le plaisir.
Travailler, communiquer, créer, gagner de l’argent, sortir, voyager.
Il manquait le fond de tout ça.
Pour QUOI.
La question du sens ne m’a pas quitté de l’année.
Le rythme avait soudainement changé.
Je sentais des mouvements en moi et dans ma vie que je ne comprenais pas avant.
J’ai commencé à m’intéresser à l’astrologie.
J’ai dévoré des lectures, des videos sur YouTube.
Puis mon mental s’est emballé.
Dès que l’astrologue parlait de planètes rétrogrades, d’énergies compliquées, je me mettais sur pause. « Si je ne fais rien, rien ne peut m’arriver ».
Stand by.
Ma vie défile sans moi.
Alors, je me suis intéressée à la méditation.
Guidée, lors de cercles de femmes.
Je suis partie loin.
Dans un village à la Games of Thrones, je suis seule, la neige est partout, je suis vêtue d’une peau de bête mais j’ai chaud, je suis bien. Un feu est au centre du village de huttes.
Je me souviens aussi bien de cette méditation guidée, paisible, que de celle où je sens mes pieds, nus, sur un plancher de bois, caressé par la chaleur du soleil, un matin, mais une maison à Bali. Probablement. Je vois mes pieds.
Puis je vais à toute allure sur l’eau, dans un petit bateau, on est deux, je ressens l’amour véritable. La chaleur du sable sous mes pieds. L’amour à deux. Je n’ai pas vu son visage.
C’était intense, c’était probablement en janvier ou février.
Je voulais partir à l’autre boit du monde faire que ça de mes journées.
Ressentir ces sensations, encore & encore.
Et puis, j’ai écouté les commentaires des autres quand je racontais. Je ne me faisais pas confiance.
Ca avait l’air d’être fou, beaucoup.
J’ai pris peur.
J’ai arrêté.
J’ai fais un bon en arrière.
Je devais avoir rêvé ou perdu la tête.
Je suis revenue à ma ancienne réalité.
Sauf que celle là me paraissait un mirage désormais.
Je pensais que c’était alors le vin ou la bière. J’ai arrêté.
Mais l’impression d’illusions à continué.
Je perdais la tête, c’était sûr.
Mon intuition, aller voir ma famille. Eux, ils me connaissaient par coeur. Ils savaient.
Ce qui est vrai ou pas vrai.
Quelle est la réalité.
J’ai re-commencé à manger (j’avais du arrêter de me nourrir correctement il ya quelques mois déjà. Ou toujours, j’avais oublié).
Boire de l’eau. L’été a été particulièrement chaud.
Je n’ai plus pu manger de viande, je ressentais toute la non vie dans mon assiette.
Je suis restée dehors, au contact du soleil, du vent et de la pluie 3 mois durant comme pour me régénérer.
J’ai aimé, je me suis emballée, j’étais comme à fleur de peau et ressentais tout avec un degrés d’intensité exquis.
Puis j’ai du rentrer à Paris, déménager, tout vendre, donner, ranger classer, laisser, fermer une porte de ma vie, telle que je l’avais imaginé jusqu’à ce fameux instant T du 1er janvier.
Ca ne s’est pas fait en 1 jour.
Je n’ai pas pu raconter, ni à vous, ni à presque personne.
Puis le futur s’est dessiné.
Clair, net, lumineux, galvanisant.
J’ai tout vu, tout ressenti. Mais je n’en suis en réalité qu’au début de ma nouvelle réalité.
Il ne me reste plus qu’à tout construire. ET pour cela, je suis bien entourée.
Pierre par pierre, je dessine et construis depuis le 1er jours du reste de ma vie, ma nouvelle vie.
Et je voulais sincèrement vous remercier de continuer de me suivre dans cette aventure de vie que l’on partage, pour certain.e.s, depuis la création d’Instagram, ici.
Merci pour votre écoute, nos partages, vos likes et commentaires bienveillants.
Ami.e.s, connaissances, partenaires, anciennes clientes de la boutique, amis des internets ou inconnu.e.s.

Je vous embrasse et que l’aventure continue !

Stéphanie

Share: